Eglises de la Martinique

Accueil Remonter

Inspiré des références importées de la métropole, on ne peut pas parler de style propre pour l'architecture des églises de la Martinique. Il s'agit plutôt d'une adaptation aux contraintes locales comme les matériaux et surtout les catastrophes naturelles. Des premières années de la colonisation à nos jours, les édifices ont fait l'objet de reconstructions sans fin donnant à leur aspect un caractère très provisoire. D'abord simples cases de fortune, de fourches et de roseaux, les églises ont été, surtout au XIXème siècle, reconstruites en pierre. Le bois étant alors cantonné aux charpentes en carène héritées des charpentiers de marine (Trois Ilets, Case Pilote). Le clocher est parfois placé hors des murs pour mieux résister aux séismes et ouragans (Grand Rivière, Le Marin, Bellefontaine, Macouba, Marigot, Vauclin)
Ajoupa Bouillon : Eglise de l'Immaculée Conception. C'est à partir d'une chapelle construite autour d'une croix, sur un cimetière d'esclaves que l'église est érigée en 1848. L'église qui n'a plus de clocher est en cours de rénovation Anses d'Arlet : Eglise Saint Henri (ex St Antoine) érigée à la fin du XVIIème siècle et incendiée par les Anglais en 1762. Remise sur pied en 1767, elle fut détériorée plusieurs fois par les cyclones. En 1956, la municipalité a refait le gros oeuvre de l'agrandissement et du clocher. Basse PointeEglise Saint Jean Baptiste (ex St Adrien). De la première église du XVIIème siècle, il ne reste plus qu'un mur et des vestiges du chœur. Le bâtiment refait fut béni en 1934. Sa charpente est métallique et son clocher octogonal
Bellefontaine: Eglise Saint Pierre aux liens. Construite en pierre avec un clocher extérieur dans les années soixante, l'intérieur est décoré de sculptures métalliques de l'artiste martiniquais Coco René Corail. Carbet : Eglise Saint Jacques (MH) C'est une des premières églises de l'île, décrite par le père Du Tertre en 1640. Reconstruite en dur en 1776, le célèbre abbé Goux en est le curé de 1835 à 1861. Détruite par le tremblement de terre de 1839, elle est épargnée par l'éruption de 1902 Case Pilote : Eglise ND de l'Assomption (MH). Bâtie au XVIIème siècle par les jésuites elle fut incendiée par les Anglais et reconstruite par les Dominicains. Le clocher comporte trois cloches appelées Joséphine, Louise et Caroline.
DiamantEglise Saint-Thomas. La première église du XVIIème siècle ayant été détruite par le cyclone de 1817, la construction d'une nouvelle église débute en 1829. La charpente apparente qui évoque la coque d'un bateau a été refaite en 1983 par les compagnons de France. Ducos : Eglise ND de la Nativité. La première église construite en 1877 a été détruite par un cyclone en 1891. Reconstruite en 1901 par l'ingénieur PICQ, son plafond est entièrement sculpté par un artisan Ducossais :Faucigny. Fonds Saint Denis : Eglise Saint- Denis. Sur les terres de Bassy, l'abbé Goux bénit un petit oratoire en 1846 sous le vocable de Saint Denis. Le sanctuaire est agrandi en 1854 à l'initiative de l'évêque Le Herpeur. et aux frais du diocèse. Le premier curé arrive en 1861. 
Fort de France (Centre) : Cathédrale Saint-Louis (MH) Fort de France (Balata): Eglise du Sacré Cœur  Fort de France (Redoute)) : Eglise ND du Rosaire
Page en travaux  
Fort de France (Coridon) : Eglise ND du Sacré Cœur Fort de France (De Briant): Eglise Sainte-Face Fort de France (Bellevue) : Eglise du Cœur Immaculé de Marie
Fort de France (Dillon): Eglise Saint-Christophe construite en 1956 sur les terres de l'habitation Kerlys qui brûla en 1949. Fort de France (Sainte Thérèse): Eglise Sainte-Thérèse inaugurée en 1938  Fort de France (Terres Sainville) : Eglise Saint Antoine de Padoue
Le François : Eglise Saint-Michel. L'église, détruite en 1973 par un incendie est remplacée par un bâtiment futuriste si mal conçu qu'il a fallu le raser. Un projet de nouvelle église est en cours Grand Rivière : Eglise Sainte-Catherine. En 1660, une chapelle est érigée par les Jésuites. En 1850, des travaux ont donné naissance à l'église actuelle rénovée en 2008. Gros Morne : Eglise de la Visitation. La première construction date de 1825. Un tremblement de terre en 1839 y causa de gros dégâts . Sa remise à neuf date de 1883. 
Le Lamentin : Eglise Saint-Laurent. Érigée à la fin du XVIIème siècle, elle a pris sa forme actuelle aux XIX ET XXème siècles  Le Lorrain : Eglise Saint-Hyacinthe. Dès 1687, fut construite une première église vite détruite par les cyclones. Un nouvel édifice fut bâti en 1840, lui aussi mis à mal par le cyclone de 1891. Le MarigotEglise Saint-Pierre. La première église de 1687 est rebâtie un peu en retrait de 1838 à 1840. Une restauration intervint en 1950.
Macouba : Eglise Sainte-Anne créée en 1667. Elle est desservie par le Père VIDAL qui la dédie à Sainte Anne. Après le grand coup de vent de 1813 qui enlève sa toiture, elle est reconstruite en 1927 et subit par la suite plusieurs réparations. Le Marin : Eglise Saint-Etienne (MH)
Morne des Esses : Eglise Saint-Paul. Morne des Esses est érigé en paroisse en 1932 et la première pierre de l'église est posée en 1933. La date gravée en façade indique la fin des travaux en 1939. Morne Rouge : Eglise Notre Dame de la Délivrande achevée en 1897. En 1902, suite à l'éruption, elle perd sa toiture et son mobilier. Morne Vert : Eglise Saint-Martin. La première construction date de 1858.
Rivière Pilote : Eglise de l'Immaculée conception Rivière Pilote (Josseaud): Eglise St Cœur de Marie ND Grand Retour Rivière Pilote (Régale) : Eglise St Louis de Marie-Grignon de Montfort
Prêcheur : Eglise Saint Joseph (INV) Rivière Salée : Eglise Saint-Jean-Baptiste

Robert : Eglise sainte-Rose

Robert (Vert Pré) : Eglise Sainte Jeanne d'Arc construite en 1934. Saint Joseph : Eglise Saint-Joseph. La première église a été détruite par un cyclone en 1891. Reconstruite un autre cyclone l'abîma en 1903. Une nouvelle construction en 1927 y ajouta les 2 tours
Saint Esprit : Eglise Saint-Esprit construite à la fin du XVIIIème siècle sur un terrain offert par la famille PERRIOLAT. Elle subit plusieurs transformations après les cyclones de 1951 et 1962. Sainte Marie : Eglise ND de l'Assomption. Construite sur sur un plan basilical, elle se présente sous la forme d'un vaste édifice rectangulaire. Elle abrite les reliques de Saint Martial et Saint Jucodon.
Sainte Anne : Eglise Sainte-Anne Schœlcher : Eglise de la Sainte-Vierge
Sainte Luce : Eglise Sainte-Luce Saint Pierre : Eglise du Mouillage construite de roches volcanique en 1654 par les Dominicains. Elle est détruite par un bombardement anglais en 1667 et reconstruite en 1675. Agrandie de 1855 à 1856, les deux tours sont ajoutées trente ans plus tard. L'éruption de 1902 détruit l'édifice de Victor Depaz fait reconstruire en 1923 à partir de l'étage inférieur épargné.
Trinité : Eglise de la Sainte-Trinité

Trinité (Tartane) : Eglise Saint-François de Salle

Trois Ilets : Eglise de la Présentation du Seigneur (MH) Vauclin : Eglise Saint-Jean-Baptiste
Retour vers musées et monuments