Les crabes

Accueil Remonter

Plusieurs espèces de crabes vivent en Martinique. Elles occupent la plupart des biotopes de l'île : les rivières, le bord des plages, les rochers, la mangrove et même l'intérieur de terres. La profusion des débris retrouvés dans les gisements archéologiques montre qu'ils étaient l'une des bases alimentaires des indiens Caraïbes. Dédaigné des colons, le crabe est par la suite redevenu un mets de choix. Le plus consommé et le plus recherché de tous est le crabe de terre ou crabe blanc.
Sur le sol de l'étang sec des mangroves, de nombreux petits crabes aux pinces inégales se replient en rang serré dans leurs trous au fur et à mesure que l'on avance. Ce sont les crabes "Cé ma faute" ou crabes violonistes (Uca rapax) . Le mâle possède des pinces inégales qui secoue devant lui donnant l'impression de battre sa coulpe ou de jouer du violon, comme on préférera.
Ce petit crabe, jaune pâle, du genre Ocypodes, est visible sur les plages et tente de timides incursions hors de son trou devant votre serviette. Il se précipitera dans son terrier à la moindre alerte. Il est surnommé crabe mal z'oreille.
Le crabe de terre (Cardisoma guanhumi) sort surtout la nuit et  est donc difficilement visible mais peut se repérer grâce au monticule de vase à proximité de son terrier. Très recherché pour sa chair, il fait l'objet d'un piégeage très important, surtout en période pascale, pour finir accommodé en  Matoutou. 
Le piège appelé ratière est placé au dessus du terrier et comporte un appât. En tirant dessus le crabe actionne le piège en provocant la chute du couvercle et se retrouve enfermé. 
La pierre au dessus du piège accélère la chute du couvercle et empêche les crabes les plus forts de le soulever. Avant d'être cuisinés, les crabes doivent jeûner, puis être nourris de fruits, de noix de coco et de piments pour que sa chair soit à point. Surexploitée, l'espèce finira rapidement par être en danger.
Le Touloulou (Geocarcinus sp.)est un petit crabe remarquable par sa couleur d'un rouge éclatant. Il vit à proximité des plages dans les zones boisées. Le cirique de rivière vit aux bords des courts d'eau et se nourrit des aliments charriés par l'eau. Il est de couleur jaune. Le cirique de mer ou Zagaia (Grapsus sp.) est visible sur les rochers. IL présente la particularité de muer à l'air libre.
D'autres espèces de crabes sont visibles dans les mangroves, les gros et velus Mantous,  (Ucides cordatus), les petits crabes de palétuviers, jaunes et à carapace presque carrée (Aratus pisoni) ou de couleur rouge et noire (Goniopsis cruentata).
Retour carte Martinique