Piton Crève coeur

Accueil Remonter

L'ascension du Piton Crève-coeur ne présente aucune difficulté. Il faut seulement prendre gare au soleil et aux précipices. Pour s'y rendre, il faut prendre la RN5 jusqu'au Marin, puis la D9 en direction de Sainte Anne. 1,5 km après le deuxième rond point (Cap Chevalier), une route cimentée, à gauche, vous mène alors jusqu'au ruines de l'Habitation Crève-coeur. Un gros calebassier permet de garer son véhicule à l'ombre.
Les ruines de l'ancienne sucrerie sont aujourd'hui envahies par la végétation (gommiers rouges, figuiers maudits,...). Un projet de mise en valeur du site est en cours. Panneau explicatif sur la faune et la flore du lieu.
Le départ est situé sur la droite en regardant le piton. On est loin de la luxuriante forêt humide. Ici, c'est le paradis des cactus cierge et autres agaves.
Les ruines de la maison de maître, un peu plus en hauteur Liane réglisse (Abrus precatorius). Sa tige mâchée à goût de réglisse mais ses belles graines sont très toxiques
Les oiseaux aiment particulièrement cet endroit. Avec un peu de chance, on peut apercevoir un tyran gris ou Pipiri (Tyrannus dominicensis), une grive à lunette ou grive chatte (Turdus nudigenis), un coulicou masqué ou Gangan  (Cozzyzus minor) et quelques colobris.
Un des nombreux agaves qui jalonnent le sentier On arrive d'abord à un premier sommet à 185 m d'altitude. Mais ce n'est pas fini, le deuxième sommet à 200 m  se profile à quelques minutes de marche. La vue promet d'être superbe.  Attention toutefois, à ne pas s'approcher trop près du bord
La récompense finale : une vue à 360 degrés sur le sud de l'île et plus particulièrement sur la baie des Anglais. C'est maintenant l'heure de redescendre.
Retour Sainte-Anne