Le Francois

Accueil Remonter

Plusieurs hypothèses sont avancées quant à l'origine de cette ville de la côte atlantique. Certains pensent que des Français (François) se seraient installés chez les Caraïbes dès 1620, bien avant l'arrivée de l'autre côté de l'île de Belain d'Esnambuc. D'autres, se basant sur les chroniqueurs de l'époque, expliquent qu'il s'agit du nom chrétien qu'un chef caraïbe, en contact avec les religieux français, aurait adopté et donné à son village. Le père Labat y fit fonda une paroisse en 1694. La région, reprise aux Caraïbes, n'avait pas bonne presse à l'époque. La baie du François était considérée comme inabordable en raison des trop nombreux récifs coralliens (cayes)et la côte, marécageuse, était infestée de moustiques au point de "désespérer ceux qui n'y sont pas accoutumés" comme le disait le Père Labat. En 1794,les Anglais brûlèrent le bourg. UN décret du Gouverneur, en 1837, l'érigea en commune. Elle s'étend aujourd'hui sur 5393 hectares et compte environ 22000 habitants appelés Franciscains.

La mairie fait partie des vestiges de l'architecture en bois qui donnait autrefois son cachet au bourg. Une plaque rappelle qu'un enfant de la commune fut un grand militaire français. Le général créole Gaston Brière de l'Isle pris notamment la tête des opérations de la conquête du Tonkin en 1885. Né en 1827, à l'habitation Frégate, il meurt à Saint Leu La Forêt (95) le 17 juin 1896 et est inhumé au cimetière Montmartre.

L'église Saint Michel : C'est le Père Labat qui fonda la première paroisse. L'église d'abord construite en paille, terre et roseau a connu depuis de nombreuses vicissitudes. Partiellement détruite, celle ci reconstruite, elle fût ravagée par un ouragan en 1891. Un nouvel édifice (photo de gauche) bâti par l'architecte Henry Picq (Bibliothèque Schoelcher, cathédrale de Fort de France,...) brûla lors d'un incendie en 1973. Rebâtie une nouvelle fois selon le projet futuriste de l'architecte martiniquais Marc Alie, elle fût rasée en 2000 pour cause de danger car mal adaptée aux cyclones. Depuis sa chute en 1973, la cloche consacrée à Jeanne d'Arc porte une fêlure. Posée sur la place, elle attend un nouveau clocher, sans doute avec impatience mais quand même sous la protection de l'archange Michel.

   
PAGE EN TRAVAUX

Les Békés : Parmi les communes martiniquaise, Le François a une particularité, celle d'être le fief de la caste aristocratique des Blancs créoles : les Békés. Descendants des premiers colons, les "Messieurs de la Martinique", ces derniers sont profondément attachés à cette région et y possèdent villas somptueuses et parfois des îlets. Évoluant dans un milieu très fermé, les Békés représentent 1 à 2 % de la population de l'île mais possèdent encore plus de la moitié de ses richesses. L'origine du terme Béké est incertaine et provient peut être de la langue africaine Ibo dans laquelle il signifie étranger.

   
L'habitation Clément (anciennement Acajou du nom du quartier) fait partie des sites les plus visités de la Martinique. La maison principale de l'habitation La Frégate, bâtie sur les fondations de la première demeure datant du XVIIIème siècle, a été profondément remaniée au début des années 1960. La propriété a connu de nombreux occupants : François Monnel Duplessis en 1704, puis Claude François d'Alesso, marquis d'Eragny qui signa directement avec les anglais la capitulation de la Martinique en 1762. Au début du XIXème siècle, l'habitation sucrerie devient la propriété de la famille Brière de l'Isle et ce jusqu'en 1961, date a laquelle la famille Clerc la rachète.
La baie du François, comme celle du Robert est parsemée de cayes (brisants) et de hauts fonds sablonneux appelés fonds blancs. Autrefois, réservées aux Békés ces piscines naturelles sont aujourd'hui envahies par les touristes et les Martiniquais lors de l'incontournable sortie de baptême au rhum proposée par les marins pêcheurs et des sociétés touristiques. Les 8 îlets complètent un paysage de rêve (Thierry, Oscar, Métrente, Long, Frégate, Pelé, Lavigne ou Gros îlets et Lapin)
La baignoire de Joséphine Ilet Thierry Ilet Oscar
Ilet Métrente Ilet Long Ilet Frégate
Retour carte Martinique
  L'Habitation Clément