Le rocher du Diamant

Accueil Remonter

D'origine volcanique, ce piton de 176 m de hauteur et de 350 m de diamètre, refuge de milliers d'oiseaux, a un passé glorieux. En 1804, lors des guerres franco-anglaises du premier Empire, les anglais, sous le commandement de l'amiral Samuel Hood, prirent possession du rocher et le fortifièrent. Ils hissèrent le drapeau de la Royal Navy et en firent un "navire de guerre de sa majesté" baptisé HMS Diamond Rock. L'équipage de ce navire de guerre comptait 107 hommes dont la mission était de renforcer le blocus de la Martinique. Les Anglais y restèrent 17 mois munis de batteries, de canons d'artillerie, d'un hôpital et de citernes avant que la flotte française de l'amiral Villeneuve ne vienne les déloger le 2 juin 1805. Une légende raconte que des barriques de rhum jetées à la mer depuis la base de Sainte Luce auraient dérivé jusqu'au rocher du Diamant. Ayant particulièrement apprécié le rhum, le Anglais n'auraient presque pas offert de résistance aux soldats français. Il est toujours salué par les navires britanniques. Aujourd'hui, le site est classé réserve naturelle pour protéger la reproduction des oiseaux marins.
L'amiral Villeneuve qui dirigea l'attaque du rocher à la tête de 2 frégates, 1 brick, une corvette et des chaloupes pour débarquer 250 hommes Les Français réussirent à s'emparer des vivres et des munitions obligeant les Anglais, commandés par James Maurice, à capituler le soir du 2 juin 1805.  Le commodore Sir Samuel Hood qui fit exécuter les travaux de fortification du rocher en exagéra l'intérêt militaire pour obtenir l'aval de Londres
Les grottes du rocher sont aujourd'hui rendues aux oiseaux marins : frégates, pailles en queue, noddis,...
la végétation est composée de broussailles et de cactus
La falaise qui se prolonge sous l'eau offre un site de plongée exceptionnel aux eaux d'une grande clarté.
La cathédrale Le gardien des lieux La poche d'air
Papillon pinocchio Baliste noir Tortue imbriquée ou caret
Coffre zinga Poulpe Barbarins blancs
Retour carte Martinique
Poissons tropicaux