Ascension de la Montagne Pelée

Accueil Remonter

L'ascension de la Montagne Pelée par l'Aileron est le circuit le plus fréquenté. C'est le plus court mais le plus tortueux et le plus raviné. A 2 km de Morne Rouge, la route D39 sur la gauche mène jusqu'au parking du premier refuge. C'est le point de départ à 822 m d'altitude. Avec la Pelée, on ne sait presque jamais quel sera le temps. Il faut donc prévoir un coupe vent et des chaussures de marche capables d'affronter des enrochements glissants.  Par beau temps, de fabuleux panoramas s'offrent au randonneur. Si ce n'est pas le cas, la Pelée reste toujours la Pelée, une randonnée pas comme les autres sur un volcan mythique mondialement connu.
Sur le parking de l'Aileron, à 822 m d'altitude, prise de connaissance du parcours Dernières recommandations de Claude, le guide du jour
Il vaut mieux partir aux alentours 8 heures du matin pour avoir le temps de faire la randonnée complète et éviter les heures chaudes.
La randonnée commence par une forte montée au milieu de la végétation. Certaines parties du parcours sont aménagées, essentiellement pour limiter l'action destructive des promeneurs et le ravinement de l'eau sur le sentier. De chaque côté, on peut voir quelques espèces végétales endémiques de la Martinique comme le Cré cré rouge. Mais le dénivelé est important et quelques haltes s'imposent. 
L'ascension permet de rejoindre la Caldeira. Le long de la crête, le paysage est normalement  impressionnant de beauté mais parfois la visibilité est nulle. Après une pause réparatrice, il faut reprendre la marche sur le plateau des Palmistes en direction du deuxième refuge et du Morne Lacroix

Vue sur la côte Atlantique depuis l'Aileron

Vue sur la côte Caraïbe et la baie de Saint Pierre depuis l'Aileron

En savoir plus sur la Pelée

La végétation des sommets