La route de la Trace

Accueil Remonter

Cette portion de la N3 reliant les hauteurs de Balata au Carrefour Deux Choux fut nommée ainsi en souvenir du sentier ouvert ici par les colons au XVIIIème siècle. S'enfonçant à travers l'épaisse végétation tropicale, cette route forestière qui contourne les Pitons du Carbet est devenue l'un des pôles d'attraction du Parc naturel régional qui a aménagé de nombreux sentiers de randonnée, des aires de stationnement et des points de vue.
 

Le Sacré Coeur : Après la catastrophe de 1902, les réfugiés de Saint Pierre et des environs affluent à Fort de France. Mgr Lequien, évêque de la Martinique depuis 1915, décide la création d'une nouvelle paroisse détachée de celle de Fort de France. Choisissant Balata, il veut y construire le "Sacré Coeur martiniquais" L'architecte français Wuiffef est chargé de la conception et la première pierre est bénie en 1924. L'église de Balata est une réplique du Sacré Cœur de Paris. Elle a été élevée en hommage aux Antillais morts pour la France lors de la Première Guerre mondiale. La statue du Sacré Cœur a été rescapée deux fois, échappant d'abord à 'incendie du navire Ville de Bordeaux qui la transportait et ensuite à celui de la cathédrale de Fort de France en 1890. Du parvis, on jouit d'une magnifique vue sur la baie de Fort de France.

Sur le gauche, en venant de Fort de France, le jardin de Balata ouvert en 1986 par un horticulteur et paysagiste, Jean-Philippe Thozé, fait partie des jardins d'exception du Conservatoire des paysages. Celui-ci a consacré 20 ans à regrouper des végétaux du monde entier autour de la maison créole de sa grand-mère.

Au pied des Pitons du Carbet, le quartier "Les nuages" n'a pas usurpé son nom. c'est le point de départ d'une randonnée difficile à l'assaut des pitons.
Le éboulements sur la route sont fréquents dans cette région très arrosée de la Martinique.
Le pont de l'Alma ou pont de la rivière blanche est un lieu très fréquenté. La rivière peut se remonter jusqu'aux gorges situées à 3 km en amont. Après environ 1H30, on arrive à un premier bassin situé au pied du Piton Alma. En tout, cinq bassins se succèdent plus profonds les uns que les autres. Pour redescendre, un sentier sur la gauche et à quinze minutes du bassin conduit à la route de la Trace qu'il faut longer pour retrouver le parking 200 mètres plus bas.
Au pied du Piton Boucher, la plupart des terrains du Plateau Boucher avaient été remis en concession par l'État aux rescapés des éruptions de la Montagne Pelée. Seules une famille ou deux habitent aujourd'hui ce site isolé.

Ce n'est qu'après l'éruption de la Pelée de 1929 que fut construite la route entre deux Choux et Morne Rouge

A 2 km au nord du carrefour de Deux Choux débute l'une des randonnées pédestres les plus réputée de Martinique : la trace des Jésuites. Accessible à tous, elle permet de s'enfoncer sans difficulté dans la forêt tropicale. Elle se termine 5 km après, sur la D1 en direction du Gros Morne.
Retour carte Martinique

Le jardin de Balata

  La Trace des Jésuites