La Station météo de la Caravelle

Accueil Remonter

La station météorologique de la Caravelle, construite en 1939 à l'extrême Est de la Martinique, a longtemps constitué une véritable vigie de surveillance des cyclones. Chaque année, du 15 juillet au 15 octobre, par rotations de quinze jours, des observateurs s'y relayaient, relevant tous les paramètres météorologiques et guettant l'horizon. Depuis la mise en place de radars, la réception d'images satellites et l'automatisation de l'observation météorologique, la station n'est plus habitée qu'occasionnellement. Les paramètres mesurés à la Caravelle : pression, vent, température, hauteur des pluies restent cependant indispensables. Mesurés par des capteurs électroniques, ils sont transmis par satellite sur le réseau mondial d'informations météorologiques.

Un chemin cimenté amène jusqu'à l'entrée de la station météo. Il faut ensuite prendre sur la droite le sentier qui descend vers l'Anse météo au milieu .
L'Anse météo  battue par les vagues de l'Atlantique
Le sentier traverse des fourrés à merisier et ti baume. Après une destruction massive par l'homme pour l'agriculture dès le XVIIème siècle, la forêt se reconstitue lentement. Pourtant l'aspect d'origine, plus humide entretenu par une véritable massif forestier ne pourra plus être retrouvé.
Les versants battus par les vents et les embruns de l'Atlantique sont couverts de bois couchés à poirier

Les balises bleues et blanches indiquent le chemin à suivre.