Visite de l'Habitation Clement

Accueil Remonter

Construite  XVIIIème siècle, l'Habitation Acajou de son premier nom est devenue la propriété d'Homère Clément en 1887.  Construite en haut d'un morne de la commune du François, la maison de maître entièrement en bois et recouverte de tuiles "écailles" sur l'ensemble des façades, domine la distillerie et ses terres plantées de cannes. Pure expression du style colonial, elle est la seule habitation créole martiniquaise entièrement ouverte au public. En Martinique, l'Habitation désigne l'ensemble des terres et des constructions d'un domaine agricole.
Comment s'y rendre : A la sortie du François, direction St Esprit; Ouvert tlj de 9h à 18h
05 96 54 62 07

Avec une architecture traditionnelle, la maison de maître a subi de nombreuses transformations au cours des siècles. Ses fenêtres à lames ou "jalousies" permettent une ventilation adaptée au climat tropical. Des essentes, petites planchettes de bois imputrescible (wapu et guyana) protègent des intempéries les façades en bois plus fragile. Les chambres sont à l'étage alors que la cuisine, comme toujours dans l'architecture créole, dépend d'un bâtiment attenant à la maison de maître.

En 1798, Louis Hodebourd Desbrosses exploite une petite habitation du quartier Acajou en association avec Simon de Bassigny. Ce dernier en devient l'unique propriétaire en 1808. Le domaine s'agrandit avec l'achat de l'habitation Soubeyran voisine. En 1818, la propriété repasse aux mains du fils de l'ancien propriétaire Louis Hodebourg Desbrosses. Le son de la cloche rythmait la vie des travailleurs de l'habitation. Elle a été fondue au Havre en 1844. Françoise de Franqueville était alors la propriétaire du domaine.
Le mobilier est une illustration du style Compagnie des Indes des XVIIIème et XIXème siècles où se côtoient consoles en acajou, tables en teck et lits à colonnes en courbaril. Il rassemble de fort belles pièces : des fauteuils lyre, deux fauteuils de planteur dont les accoudoirs se déplient pour le repos des jambes, une table en acajou pour 16 personnes qui a notamment accueilli F. Mitterand et G. Bush en 1991.
Sur les murs, d'anciennes gravures donnent un idée de ce qu'était la vie au XVIIIème siècle Sur plus de seize hectares, le parc offre près de trois cents espèces végétales recensées. L'ancienne usine a été aménagée pour la visite Enfin, ne manquez pas la collection d'anciennes étiquettes de rhum unique en son genre
Retour carte Martinique