La végétation des sommets

Accueil Remonter

Les sommets volcaniques des petites Antilles constituent des milieux très particuliers, sur lesquels s'est adaptée une végétation originale. Aux conditions écologiques difficiles (vents violents, acidité du sol, température basse, destruction dues aux éruption,...) s'ajoute l'isolement géographique responsable de la différenciation des espèces, chaque île possédant des espèces endémiques. Sur les hauteurs la forêt se réduit et l'on découvre principalement des mangles des montagnes, l'ananas montagne et des palmistes nains, des fougères, des mousses ainsi que quelques variétés de plantes florales comme le thym montagne et la graine bleue des hauts.
Cré Cré  thym montagne (Tibouchina ornata)
Aralie montagne
Lycopode Framboisier (Rubus rosifolius) Ananas montagne
  Blechnum sp. Blechnum binervatum
Algue orange

Au dessus de 800 m, la forêt est souvent noyée dans le brouillard une grande partie de l'année et les arbres y sont peu élevés. Les épiphytes (plantes parasites) et les fougères arborescentes deviennent plus abondantes. au delà de 1000m, sur les pitons du Carbet et le sommet de la montagne Pelée, la forêt cède place aux fourrés impénétrables et aux tourbières riches en mousses et en broméliacées
Ananas montagne
Fougère arborescente Fuchsia montagne (Charianthus nodosus)
Retour vers Flore de la Martinique
Les fleurs de la Martinique