Bananier

Accueil Remonter

Originaire d'Asie, le bananier est rapidement devenu la plante de référence du monde tropical. le genre Musa renferme une soixantaine d'espèces et plus de 400 variétés qui ne sont pas toutes comestibles. Nombre de chromosomes, aspect couleur, dimensions, forme du fruit sont largement variables. La plupart des formes cultivées proviennent du croisement de deux espèces sauvages : Musa balbisiana et Musa acuminata. On distingue essentiellement les "bananes dessert" considérées comme des fruits et les "bananes à cuire" assimilées à des légumes .

Présentation : Malgré son apparence, le bananier n'est pas un arbre mais une herbe géante qui atteint 10 mètres pour certaines variétés. Son pseudo tronc (stipe) est constitué par l'emboîtement des gaines foliaires
Cycle : Le bananier dessert porte pour la première fois, après 9 mois environ. Les cycles suivants sont plus courts de deux mois. La durée d'un plant est en théorie sans limite. Cependant, les contraintes de sols et les infestations parasitaires limitent souvent ce potentiel. La plupart des plantations antillaises sont renouvelées tous les 4 à 6 ans
Fructification : Elle intervient toute l'année.  Chaque stipe ne peut porter qu'un seul régime. Il est coupé lors de la récolte. C'est un rejet qui fournira la fructification suivante. Le fruit est toujours récolté vert car c'est la coupe qui déclenche la maturation. Un fruit est laissé sur le bas du régime. 

Les fleurs femelles portées sur un long axe épais et terminé par la popotte (ou bourgeon mâle) donnent naissance à des fruits (les doigts) disposés en étages (les mains) pour former un régime

Popotte

Le sac en matière plastique sert de protection contre la pluie, les parasites et les oiseaux. Aux Antilles, la principale maladie est la cercosporiose qui se traduit par des tâches de rouille sur le feuillage qui brunit. Parmi les ravageurs, les nématodes, les acariens, les thrips et les charançons sont particulièrement redoutés.
UN NOUVEAU DEFI : La banane a supplanté la canne et constitue le premier produit d'exportation (300 000 tonnes par an). Cette activité qui utilise des techniques de pointe est cependant menacée par la concurrence des "bananes dollar" d'Amérique latine

Sur les marchés, on trouve plusieurs variétés de bananes. Elles se consomment crues, cuites, en desserts, en légumes, en jus, en confitures.

La banane Ti Nain se consomme verte en légume ou mûre en dessert. Elle est exportée vers l'Europe

La figue rose de couleur rouge et à la chair rose n'est pas très appréciée

La banane plantain ou banane jaune se consomme cuite en légume, verte ou mûre
La banane Fraycinette, petite banane à la peau fine, à la chair jaune orangé, délicieusement fruitée.
La Figue Pomme a un goût acidulé qui ressemble à celui de la pomme. Elle se consomme très mûre
Aux Antilles, les bananes portent des noms très évocateurs, en fonction de leur taille comme  "R'habil' toi jeune homme" pour la plus petite et "Tant pis si j'en crév'" pour la plus grosse.
La flore de la Martinique